L’Équipe d’Accueil SanT.E.Si.H n°4614 regroupe des chercheurs ayant travaillé préalablement dans la jeune équipe n°2516 (2007-2010) et des jeunes chercheurs ayant rejoint l’équipe depuis 2011.

Cette équipe a pour objet de recherche central : « Dynamique des processus de production et de réduction des situations de handicap ».

L’équipe SanT.E.Si.H. est membre de l’IFR Handicap (SFR/AERES) depuis 2007 et appartient à l’ED n°60 (École doctorale co-accréditée UM3 & UM).

1    Les effets sociaux et identitaires des politiques de santé publique (et des modes d’administration des populations et de gouvernement des corps) :

Cet axe, dirigé par Nathalie Le Roux, est centré sur l’analyse des effets descendants de l’action publique en matière sanitaire et sociale sur le gouvernement des corps. Il s’agira notamment de saisir comment et dans quelle mesure les modélisations, les catégorisations et les dispositifs de gestion de la santé et des handicaps, les modes d’attributions du soutien et des aides sanitaires et sociales, les principes de formation des professionnels de la santé et du corps, l’administration et la gestion des moyens alloués à la santé publique se répercutent, en chaine :
a) sur les organisations (que ce soit au sein des établissements publics de santé ou dans les structures de droit privé, associatives ou lucratives) ;
b) sur les trajectoires sociales et de santé des personnes en contact avec ces organisations ;
c) sur les identités des personnes « malades », « vulnérables » ou ayant des déficiences.

2    Les déterminants et les logiques d’organisation des mobilisations collectives liées à la santé et aux handicaps :

Cet axe, dirigé par Sylvain Ferez, s’intéresse aux dynamiques des mobilisations collectives sur des questions en lien avec la santé, le corps et le handicap. Il s’agira notamment d’appréhender les enjeux et objectifs fondant ces mobilisations collectives, mais aussi de clarifier leurs conditions d’émergence, en s’appuyant à la fois sur l’analyse des contextes et sur une étude sociologique des leaders/promoteurs (visant à saisir leurs caractéristiques et ressources spécifiques). Il conviendra, parallèlement, au regard des apports de la sociologie du militantisme, d’analyser l’évolution du répertoire des modalités d’action collective dans le domaine étudié. Il conviendra, pour finir, d’éclairer les conditions de structuration, de succès, d’effacement-délitement et/ou d’institutionnalisation de ces mobilisations ainsi que leurs effets sur les transformations des organisations sociales et des représentations.

L’équipe SanteSiH est actuellement laboratoire d’appui pour les spécialités suivantes :
  • Master PESAP « Prévention, éducation pour la santé, activité physique ». Ce parcours est destiné à qualifier de futurs cadres dans le champ de la promotion de la santé. Ils sont plus spécifiquement formés pour utiliser les activités physiques comme levier permettant d’assurer cette promotion, en prenant en compte le sens de l’engagement des individus dans leurs pratiques. Au final, le parcours de formation vise à fournir les compétences nécessaires afin de construire les conditions favorables à la santé des populations dans tous leurs espaces de vie, notamment en matière de styles de vie et de place des activités physiques. Site internet de la formation
  • Master MTS « Management du Tourisme Sportif ». Cette formation vise l’acquisition des compétences et des savoirs nécessaires à la conception, à l’implantation et à la gestion de projets de développement dans le domaine du tourisme sportif. Les métiers identifiés sont ceux de l’ingénierie des services dans le tourisme sportif. Site internet de la formation
  • Master Recherche Sciences du Mouvement Humain.

L’équipe de recherche « Santé, Education et Situations de Handicap » (SANTESIH) a été créée en 2007. Elle a été labellisée Jeune Équipe (n° 2516) de 2007 à 2010, puis reconduite comme Equipe d’Accueil (n°4614) pour 2011-2014 et 2015-2019.

Son objet de recherche était initialement centré sur « l’étude des processus de production et de réduction des situations de handicap », et plus spécifiquement sur l’analyse de l’impact des facteurs environnementaux sur ces processus (avec une attention particulière aux environnements éducatifs, sportifs, politiques et médiatiques).

Elle a progressivement diversifié ses terrains de recherche et les groupes étudiés (personnes touchées par des déficiences motrices, visuelles, auditives, intellectuelles, puis par des maladies chroniques – transmissibles ou non -) en liant les problématiques et les modèles théoriques du handicap aux questions globales de sociologie de la santé.

Pour le plan quinquennal 2015-2019, l’équipe de recherche Santesih est engagée dans des collaborations très riches orientées sur les analyses sociopolitiques des questions de santé et de handicap.

Au plan local, l’unité s’inscrit dans les programmes de la Maison des sciences de l’homme (MSH) de Montpellier, et dans des projets de collaboration avec le Centre d’Études Politiques de l’Europe Latine (CEPEL, UMR 5112). Elle est également positivement engagée dans la Structure Fédérative de Recherche « Administration et médico-économie de la santé » porté par le professeur Guy Delande pour le plan 2015-2019, et qui implique plusieurs équipes de recherche en sciences sociales de l’Université de Montpellier et du CHU de Montpellier.

Au plan national, l’équipe dispose de liens solides au sein de l’Institut Fédératif de Recherche sur le Handicap (IFRH – IFR 25), dont elle est membre depuis 2008, notamment avec le « Centre de recherche, médecine, sciences, santé, santé mentale, société » (CERMES3, UMR 8211 – U988), le Groupe de recherches sur le handicap, l’accessibilité, les pratiques éducatives et scolaires (GRHAPES, EA 7287) et la Maison des sciences sociales et du handicap (MSSH) – qui est rattachée à l’École des Hautes Études en Santé Publique (EHESP).

Au plan international elle renforce ses programmes de recherche internationaux par ses collaborations scientifiques avec le Canada (Professeur Patrick Fougeyrollas, Université Laval, Québec, et le Réseau International sur le Processus de production du Handicap – Professeur Yves Boisvert, Ecole Nationale d’Administration Publique, Montréal) et la Suisse (Professeurs Nicolas Bancel  et Anne Marcellini, Faculté des Sciences Sociales et Politiques, Université de Lausanne).

Vendredi 26 mars 2021– 14h-17h

Présentation travaux de thèse Cyriac Bouchet-Mayer

Titre : Questionner l’influence des socialisations sexuelles dans les parcours d’exil d’hommes demandant l’asile en France au motif de leur orientation sexuelle et/ou identité de genre.

Résumé : Cette communication consiste à appréhender la sexualité non pas comme le résultat de socialisations antérieures mais comme un cadre socialisateur, au même titre que le genre, la classe ou la race. L’attention sera portée aux effets socialisateurs des différents idéaux-types homosexuels repérés au cours d’entretiens par récit de vie menés auprès d’hommes demandant l’asile en France en raison de leur orientation sexuelle et/ou identité de genre. Nous tenterons ainsi de montrer comment des socialisations homosexuelles différenciées dans le pays d’origine sont génératrices de ressources et de dispositions spécifiques susceptibles d’influencer les conditions de la migration entre le départ du pays d’origine et l’arrivée en France, et les conditions vie et d’intégration une fois en France. Nous mettrons finalement en évidence la manière dont les ressources et dispositions issues des socialisations homosexuelles dans le pays d’origine influencent les trajectoires de vie et participent à créer des conditions plus ou moins favorables à la reconnaissance du statut de réfugié au motif de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre par les instances compétentes.

Directeur Eric Perera – MCU HDR – Courriel

Directeur Adjoint Sylvain Ferez – MCU HDR – Courriel

Laboratoire SantESiH
UFR STAPS – Université de Montpellier
700 Avenue du Pic Saint-Loup
34090 Montpellier

Contacts :

Maguelone Rouvarel – Courriel

Eric Perera – Courriel

Les séminaires jeunes chercheurs du laboratoire Santésih reprennent le 23 mars 2021 à 18h00.

Cette séance introductive permettra aux étudiant.e.s en stage au sein du laboratoire ainsi qu’aux étudiant.e.s de master qui n’excluent pas une poursuite d’étude en doctorat de science sociale de faire connaissance, d’échanger avec les jeunes chercheur.e.s du laboratoire et d’identifier les thématiques ou intérêts de recherche des un.e.s et des autres. Ce sera également l’occasion pour les étudiant.e.s de master qui auraient des interrogations concernant la thèse de bénéficier de conseils et/ou retours d’expérience. Enfin, nous définirons ensemble le programme des séminaires jusqu’au mois de juin, tant en terme de contenu que de fréquence.

Voici le lien de connexion :
https://umontpellier-fr.zoom.us/j/87036145578

Au plaisir de vous retrouver pour ce premier séminaire,
Cyriac Bouchet-Mayer pour les jeunes chercheurs du laboratoire Santésih